comment Add Comment
Posted on Last updated

La vie trépidante d’Aude … aux rythmes des cocktails

Aude nous livre ses loisirs de Parisienne et son amour inconditionné pour les cocktails. Fan de recettes toujours plus élaborées, elle est une fine connaisseuse et peut vous parler alcool pendant des heures (en toute modération..)

Quelle parisienne es-tu ?

C’est une vie au quotidien. Tu vas au travail, et t’es content si tu as la chance comme moi de passer par la Place de l’Etoile et voir l’Arc de Triomphe tous les jours, être dans la ligne aérienne de la 6 et voir tout Paris défiler. Rentrer chez soi à travers les rues animées, les petits restaurants préférés, le caviste habituel, son quartier, comme n’importe quelle personne qui vit dans une ville en fait !

Quand je ne suis pas trop pressée, j’essaye de prendre le bus, pour prendre le temps de rêver dans les rues de cette ville magnifique. Mais c’est rare que j’aie vraiment le temps (rires). Il y a cette habitude de vie effervescente. Je peux comprendre que certains trouvent ça stressant parfois, avec tout ce monde et cette allure à laquelle va Paris.

En bonne française, je vais très régulièrement au marché qui est juste à côté de chez moi (dans le 17 ème) C’est l’un des derniers marchés permanents de Paris, qui me permet d’avoir des légumes frais et du fromage ! J’ai mes fromagers, mes boulangeries préférés, mon bon cavistes, et ce sont mes critères pour un appartement. (rires)

Voilà ce que je fais à Paris : flâner, faire mes courses, profiter de l’atmosphère… Et profiter de la vie culturelle aussi ! C’est une capitale, donc il y a des milliers d’occasions de voir des spectacles, des opéras… Il y a la Comédie Française et des petites troupes plus expérimentales… Et puis tous les musées, les châteaux, les hôtels particuliers… Il y a des choses qui se passent chaque week-end et chaque nocturne de chaque soir.

Ce que j’aime par dessus tout à Paris, ce sont les bars à cocktail et ça ici, il y en a beaucoup. Il y a des rues connues pour ça : la rue Frochot à Pigalle, les coins près de St Michel… D’ailleurs je suis un peu la spécialiste du groupe des Ambassadeurs CIWY (rires)

Avec CIWY je fais plus d’activités découverte et ça me permet d’explorer des endroits, des petites places cachées, des recoins, des supers falafels ! (rires). J’ai découvert le Marais en me baladant avec des copines étrangères et maintenant j’y traîne de plus en plus !

« Ambassadrice CIWY », qu’est-ce que ça représente pour toi ?

Ça représente d’abord pour moi de l’amitié. J’ai eu la chance de rencontrer Peggy la fondatrice et d’autres ambassadeurs là bas. Dès la première soirée, qui était un peu un « test » pour moi, pour savoir si j’allais continuer, j’ai rencontré deux supers amis. Ils ont même logé chez moi et je suis allée les voir dans leurs propres pays : Allemagne et Taïwan. J’ai vu qu’en une soirée, on peut créer des liens pour très longtemps ! Il y a une ambiance bienveillante, bon enfant, sans contraintes ni sous-entendus. Attention, ce n’est vraiment pas des dating ou des soirées beuverie ! (rires)

C’est très sympathique, accueillant et divers en termes d’âge, d’activité, de façon d’être… Tout le monde y trouve son compte ! Chacun fait et organise ce qui lui plaît. On fait ce qui nous tente et on a envie que les touristes aillent nous rejoindre.

C’est vraiment du partage et de la découverte. Je vais régulièrement aux soirées, parfois en balade avec des gens que j’aurais jamais rencontrés autrement : Sud-Américains, Asiatiques, Russes, Chinois, Taïwanais… En quelques mois, j’ai rencontré tellement de nationalités différentes !

Je n’aurais jamais pu parler dans un autre contexte de comment est-ce qu’on mange les sauterelles au Mexique ou me moquer du foot avec un entrepreneur Argentin.

Paris c’est l’ouverture sur le monde à la porte de chez toi, et CIWY met ça en valeur à portée de tout le monde.

Que penses-tu du concept du « recommandé par l’habitant » porté par CIWY ?

Ce concept est vraiment bien. Nous qui habitons ici, ça nous permet de discuter avec des personnes de tous horizons, de transmettre nos tips, d’être à disposition pour donner des infos, sortir ensemble si le feeling passe bien.

Cet attachement à la ville que l’on a, ça permet vraiment de créer du lien à travers des recommandations ciblées, spécifiques et personnelles !

CIWY c’est vraiment une communauté au feeling !

Pour toi, quels sont les immanquables à recommander à tes amis lorsqu’ils viennent à Paris ?

Alors, d’abord, si tu es fan de bar à cocktails : la rue Frochot.

Si tu veux d’autres adresses, un de mes bars préférés c’est le bar Copperbay. Intimiste, sympathique, il fait les meilleurs cocktails que j’ai jamais bus.

Mais le meilleur est censé être le Mabel. Je ne l’ai pas encore testé mais bientôt, j’en ferai peut-être un événement CIWY. (Rires)

En termes de flânerie et balade, pour moi l’immanquable c’est l’île de la cité. Faire un tour sur les berges, regarder les vendeurs de vieux livres, d’antiquités, les vendeurs à la sauvette, traverser le pont d’Arcole pour arriver sur l’île de la cité avec son marché aux fleurs, Notre-Dame et flâner dans les petites rues, les escaliers perdus. Puis ensuite aller sur l’île Saint-Louis et trouver une bonne brasserie sur une petite place mignonne comme le café Berthillon (incontournable des guides touristiques mais pour le coup on sait pourquoi), et manger une glace ou un croque monsieur.

Ton portrait chinois : si tu étais…

  • Un monument parisien : l’arc de triomphe
  • Un plat : un Croque-Madame frite !
  • Un film : C’est dur ça, L’amour sans préavis de Marc Lawrence (2002) « Two weeks knowless » en anglais
  • Une personne célèbre : Alexandre Astier
  • Une invention : L’imprimante 3D, je trouve ça dément
  • Un art : le théâtre

Où peut-on te trouver sur Paris ?

Boulevard de Clichy au Boucan, au Mad Maker à St Michel, dans le Marais en train de faire les boutiques, (Rires) à la Guinguette Javel, sur les berges de Seine dans le 15ème.

Et sinon, dans le 17ème près de chez moi, à la magnifique Fnac des Ternes. (Rires)

 

En savoir plus :

Devenir Ambassadeur CIWY : ici

Bars à cocktail :
CopperBay : ici
Mabel : ici

Bars:
Boucan : ici
Mad Maker : ici

Berthillon : ici

 

Interview par : Myriam