comment Add Comment
Posted on Last updated

When passion, food, art and charity meet in one place

French – English

Les Miscellanées de M. Jash

Séverine and Jim, food lovers, created their own store. Both restaurant, exhibition or literary parties venue, or even for associations rallies. This keen couple gathered everything that they really cared about in a cocoon full of authenticity and friendliness.

A not-to-miss restaurant with a big heart

 

18870234_1436570259735254_1759151350_o.jpg_effected

Why did you join the Welcome Awards contest ?

Well… In fact I just stumpled upon the contest. The information was on Facebook and I found the idea of this contest excellent.

Because for once, we act against what most of the tourists in Paris think in the first place. Usually, the Parisian image is not very nice. I won’t deny it : tourists are often caught in tourist traps. But we need to reverse this wrong tendency and to show the nice spots in Paris, the nice food tips and good deals.

Which values do you hold with your activity ?

Wow… Are you ready?

You need to know that at the first place, we conceived this blueprint because we were fed up with the massive food consummation chains.

One of our first values is the authenticity. We already had this way of thinking before. We were much more attracted by the work of an artisan than by big chains. Moreover, we also realized that food prices were truly excessive in comparison to the products. And when we meet the producer himself we realize that it was possible to eat for less.

In addition, it’s important to us to uphold the little producers. For food, we choose French products rather than the rest- well I tell you this but the mozzarella we buy is Italian (laughs).

And also, my husband and I used to work in the restaurant industry. So we know the backstage. We like to eat out and to taste good food. Previously, we were often disappointed by the quality in comparison to the price. (But this is progressively changing). We thought we could do the same but cheaper. Quality is essential to us, mostly for food.

There is also the family and friendly aspect. First of all because we wanted a place where people don’t just work, work, all day long but also talk. And because we noticed that one of the drawbacks in Paris was that most of the restaurant are not conceived to receive families. That’s how sometimes you have to change your baby on a toilet bowl (laughs). Because of that, we have a little space for children, a high chair, a baby-changing table… 18836412_1436570269735253_1370148035_o.jpg_effected

Then, there are millions of things that we care about. For example, we wanted to welcome photographers. Indeed, we realized that being known in Paris was hard for young artists. We let them use some space and in exchange they bring people to the private viewing.

Moreover, we organize literary parties for everyone.

On top of that, we lend our walls to associations. They often lack of venues so we try to help.

Here we go. We really want to break the usual codes, to be friendly, authentic. And to offer quality in price, products, mood…

What do like the most in your job?

Well… In fact we created this in order to like everything in it. I don’t know… Everything actually! We like everything we do, that was the plan! (Laughs)

What does it mean to you “discovering Paris like a local”?

I find it more pertinent. That’s cool to see the monuments but you need to go one step further.

By the way, I have a little story about this from last year. There was an American family who went at our restaurant. They were talking about the famous firework at the Champs Elysées. And, there is this church behind where the vicar brings people at the top of the church tower to see the firework. I told them and they went. It was much more nice and memorable. It was a view that nobody else could have.

Actualy, when you visit the city as a local you really live what the everyday life of a local looks like. That’s is much more fun! You better discover the city on this way. And with all those little restaurants that opened and that are super nice, it’s practical to have recommendations by somebody.

And it’s great that foreigners see that in Paris, we can eat well without being ruined. We have to make culture and good food know by the travelers, it’s important!

What do you think of the concept of “Recommended by the local” of CIWY?

Well, that’s great! (Laughs) As I said before, it allows to access the real life of the locals, in eating the same food, going in the same places…18870451_1436570263068587_1410961914_o.jpg_effected

To you, what assets does the city of lights have off the beaten tracks ?

Its cultural life. And when I say that, I talk about the life existing in Parisian streets. Graffiti on the walls, jugglers in the street, Parisian places… Young people appropriate the streets! Of course, it depends on the neighborhood, but as soon as you’re close to the work class there are a lot of things going on. The market, improvised picnics along the Canal de l’Ourcq, big tables in bistros where people really exchange…

 

More details :

Les Miscellanées website : Here

Interview by : Myriam
Translation by : Myriam


Les Miscellanées de M. Jash, une cœur gros comme ça, c’est immanquable à Paris

Séverine et Jim ont créé leur boutique. A la fois restaurant, lieu d’expositions, de soirées littéraires ou de regroupements d’associations. Ce couple passionné a rassemblé tout ce qui lui tenait à cœur dans un cocon d’authenticité et de convivialité.

Pourquoi vous êtes-vous inscrit aux Welcome Awards de CIWY ?

Alors… En fait, j’ai découvert ça complètement par hasard. L’information a été partagée sur Facebook, et je trouvais que l’idée du concours en lui-même était très bonne.

Parce que pour une fois, on va à l’encontre de ce que pensent les touristes de Paris aux premiers abords. Généralement l’image des Parisiens n’est pas super cool. C’est vrai que les touristes tombent souvent dans des attrape touristes.

Mais justement, il faut inverser la tendance et montrer qu’il y a des endroits biens dans Paris.

Quelles sont les valeurs que vous portez à travers votre commerce ?

Oulah, alors vous êtes prête ?

ll faut savoir qu’à l’origine, le projet a été conçu suite à un gros ras-le bol des grosses chaînes, tous domaines confondus.

Une de nos premières valeurs donc, l’authenticité. On avait déjà ce positionnement avant. On était beaucoup plus attirés par le travail d’un artisan plutôt que celui des grosses chaînes. Au-delà de ça, on se rendait aussi compte que dans les grandes surfaces en partie, il y avait un abus de prix par rapport au produit. Et souvent, quand on va chez celui qui produit, on s’aperçoit que ça peut être possible de bien manger pour pas si cher que ça finalement.

En plus de ça, c’est important pour nous de soutenir les petits producteurs. Préférer les produits français au reste – enfin, je vous dis ça mais notre mozzarella est italienne par exemple (rires) .

Et puis, mon mari Jim et moi sortant du milieu de la restauration, on en connaît un peu les travers. Et on aime beaucoup sortir manger à droite à gauche et goûter de bonnes choses. Avant on était souvent déçus de la qualité par rapport au prix (mais c’est en train de changer depuis quelques années) . On se disait que nous pourrions pour les mêmes prix faire beaucoup mieux. La qualité, c’est vraiment important pour nous.

Il y a aussi la dimension familiale et conviviale. D’abord parce qu’on voulait un endroit où les gens se parlent et ne font pas qu’enchaîner, enchaîner toute la journée. Et puis parce qu’on avait remarqué que l’un des défauts de Paris est que la plupart des restaurants ne sont pas fait pour accueillir des familles. Quelle galère de changer une couche sur la cuvette des toilettes d’un restaurant pour une maman ou un papa franchement (rires). Voilà pourquoi on a un petit espace pour les enfants, une chaise haute, une table à langer…

18901122_1436570313068582_662739505_o.jpg_effected

Après il y a encore des millions de choses qui nous tiennent à cœur. Par exemple, on avait envie d’accueillir des photographes. Effectivement, on s’est aperçus que Paris c’est pas évident pour la visibilité des jeunes artistes. On laisse un espace à disposition de nos photographe ici et en échange ils nous ramènent du monde au vernissage.

Aussi, on organise des soirées littéraires accessibles à tous.

Et puis, on prête aussi nos murs à des associations. On s’est rendus compte qu’elles manquaient souvent de lieux, alors on essaye de les arranger.

Voilà, on veut vraiment casser les codes habituels, être dans la convivialité, l’authenticité et la qualité que ce soit pour le prix, les produits, l’ambiance…

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre métier ?

Et bien… A vrai dire, on a vraiment créé ce lieu pour que tout nous plaise. Je sais pas… Tout en fait ! On aime tout ce qu’on fait, c’était ça l’objectif. (rires)

Visiter Paris comme un local, qu’est-ce que ça vous évoque ?

Je trouve ça plus intéressant. Clairement, c’est super de voir tous les monuments, mais il faut voir plus loin que ça.

Justement, j’ai une anecdote qui date de l’année dernière. Il y avait une famille d’Américains qui était passée chez nous. Ils parlaient du fameux feux d’artifice des Champs Elysée. Et, il y a une église juste derrière dans laquelle le prêtre fait monter ses visiteurs pour contempler le feu d’artifice du haut du clocher. Je leur en ai parlé et ils y sont allés. Vraiment, c’était beaucoup plus sympa et plus marquant. C’était une vue que personne n’avait.

En visitant la ville comme ça, on s’approprie un morceau de vie de ce que peut être celle d’un local. C’est beaucoup plus exaltant ! On vit beaucoup plus la ville de cette manière là je trouve. Et avec tous ces petits restaurants qui ouvrent et qui sont super sympas, c’est toujours chouette d’avoir quelqu’un qui nous les recommande.

Et c’est bien que les étrangers se rendent compte qu’à Paris on peut manger de manière convenable sans se ruiner. Il faut faire connaître aux étrangers la culture de la bonne nourriture, c’est important.

Que pensez-vous du concept du « recommandé par l’habitant » que porte CIWY ?

Bah c’est bien, du coup. (Rires) Ça fait écho à ce que j’ai dit avant. Ça permet d’accéder à la vie réelle de l’habitant.

Quels sont selon vous les atouts de la ville des lumières, en dehors des grands classiques touristiques ?

18901633_1436570316401915_648101968_o.jpg_effectedSa vie culturelle. Et quand je dis ça, je parle vraiment de la vie qui existe dans les les rues de Paris. Les graffitis sur les murs, le jonglage en pleine rue, les places parisiennes… Les jeunes qui s’approprient la rue quoi ! Bien sûr ça dépend des quartiers, mais dès qu’on touche un peu au populaire il y a plein de choses qui se passent. Le marché (super agréable), les pique-niques improvisés le long du canal de l’Ourcq, les grandes tablées dans des bistrots où les gens échangent vraiment…

 

 

 

En savoir plus :

Site internet des Miscellanées de M. Jash : ici

Interview par : Myriam
Traduction par : Myriam

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*