Younes, c’est comme si on l’avait toujours connu

French – English

Paris before the rest of the world

32 years old – Entrepreneur

Parisian for 8 years.

His neighborhood: 19th arrondissement

His motto : “Work the way you play.”  – A. Blondin      

What kind of Parisian are you?

I’m the type of Parisian who chose to become one! I am originally from Fez, in Morocco. I studied in Toulouse and decided to come to Paris to work, because I love this city!

Paris never has the same face; you can’t say, “I know Paris”, because it’s always changing. Paris is so beautiful that it looks like a postcard. Paris is deep, rich, diverse, multi-ethnic, multicultural. On the artistic and entreprenurial scenes, Paris is a happening city. It’s the place to be. There are lots of great things to do, you never get bored. Me, I like to go out to different places, meet people. I built my business here, there is a real community of entrepreneurs who are looking for change. It’s a sign that the population is without taboo, open, positive. I love it! Okay, they’re super complainers, it’s true, but they always get right to the point!

Paris isn’t a city that’s just in fashion like Berlin, London, or Milan, for me it’s a real city, authentic, rich. I find it to be a modest city compared to its potential and all it’s good at. Not to mention it’s a safe city for a capital, despite the reputation it has throughout the rest of France.

What’s the most unusual thing you’ve done in Paris?

It’s difficult to find something that stands out. I would say the time I housed an American. I was living at Bois Colombe at the time. We had gone out for a night on the town, and after a while it was time to go home. Except it was late and the trains and subways were no longer running, we couldn’t find a taxi, so we decided to take a Vélib! Thus began a very memorable voyage from St-Michel to Bois Colombe. We took just one bike for the both of us, which is something that’s just not done.

We were stopped by the cops… They didn’t offer us a ride home, so as soon as they left, after giving us a lecture, we got back on our Vélib and continued on our way! It’s pretty funny to be stopped by the police while riding a bicycle. It makes for a good story!

What does inspire you?

I’m inspired by change. Transforming the things, the world that’s around me, and beyond. I love to gamble too. Gambling is trying things without knowing how they’ll turn out. It’s the unknown! Life is a constant gamble, you can win big or you can lose everything. In any case, I’m a team player, that’s the most important thing.

« CIWY Ambassador », what does that mean to you?

Being an Ambassador is sharing your perspective. It’s like when you love a certain kind of music and you turn it up louder in the office so everyone else can hear it, whether they love it or hate it. I want people to experience the same pleasures that I experience. A traveler shows up, he doesn’t know the place. It’s so cool to impress him, to see the amazement in his eyes, that’s the best reward there is. I want to share my experience so he can experience something really special.MOV_0189_000018(1).jpg_effected-001

Can you tell us your best memory as a CIWY Ambassador ?

During a picnic, on a Saturday afternoon, at the foot of the Eiffel tower (you have to recognize that a picnic on the Champs de Mars, it’s really classy !). There was a Columbian woman, Fernanda. She just arrived in Paris (she didn’t for how long). We talked a lot, I told her how was my own Paris, my favourite neighborhood, the inevitable places and events.

Actually, we discussed all night long (but, Younes is very chatty…). Bottom-line, I became her Paris-guide for a ride by night on my scooter. I made her discover the lights of the city. Scooter is liberty, you can go everywhere ! A Paris-by-night-scooter ride, it’s awesome! I’m always ready to offer it when I have a good feeling with our travelers !

What do you think of the concept of « recommended by the local » of CIWY ?

If I though it wasn’t cool, I wouldn’t be Ambassador! Anyway, sharing my addresses with the hope that people like them: this is what delights me. And, I would really like to have this when I travel! I look forward to see CIWY in New York, London, Honk Kong … (Laughs)

For you, what are the « not-to-be-missed » that you would recommend to your friends when they come to Paris?

I love the Canal de l’Ourcq during the summer. There are lots of bars, people playing pétanque. And you can even rent little motorboats with Marin d’Eau Douce. It’s awesome!Canal-de-l'Ourcq-quai-de-Loire---630x405---©-Philippe-Levy

Quick questions : If you were a… What would you be ?

  • A Parisian monument : The Sacré Coeur
  • A drink : Whisky
  • A hero : Alexander the Great (the first humanist)
  • A series : Breaking Bad
  • A song : “Come” by Jain
  • A deadly sin : Gluttony
  • A superpower : Immortality
  • A word : Love
  • A quality :Trust
  • An art : Theater
  • A street in Paris : rue Jean-Pierre Timbaud

Where can you be found in Paris? 

Around Porte de Champerret.

Your final word? 

Just one ? I can’t give you just one. I have too many words in my head…

 

More details :

Becoming CIWY Ambassador : Here

Interview by : Amélie
Translation by : Lance


Paris, ville d’adoption de Younes

DSC_0028_1.jpg_effected

32 ans – Entrepreneur

Parisien depuis 8 ans. Son quartier : 19ème arrondissement

Sa devise : « Travaille quand tu t’amuses » A. Blondin

 Quel Parisien es-tu ?

Je suis un Parisien qui a choisi de le devenir ! A la base je viens de Fez au Maroc. J’ai ensuite fais mes études à Toulouse, et puis j’ai choisi de venir à Paris pour le travail, parce que j’adore cette ville.

Paris n’a jamais le même visage, elle change tout le temps. Tu ne peux pas dire « je connais Paris », parce que Paris change tout le temps ! Paris c’est un décor de carte-postale tellement c’est beau. Paris c’est profond, très riche, diversifié, multi-ethnique, multi-culturelle. Sur le plan artistique et entrepreneurial Paris est une ville qui bouge. Elle est « Aware ». Y a plein de choses super à faire, tu t’ennuies jamais ! Moi j’aime sortir dans des endroits différents, rencontrer des gens. J’ai monté ma boîte à Paris, ici il y a une vraie communauté d’entrepreneurs qui veulent le changement. C’est un signe que la population est sans tabou, ouverte, positive. J’adore ! Bon, ils sont super râleurs, ça c’est super vrai, mais c’est qu’ils vont à l’essentiel !

Paris c’est pas une ville à la mode comme Berlin, Londres ou Milan, pour moi c’est une ville vraie, authentique, riche. Je trouve que c’est une ville modeste par rapport à son potentiel et tout ce qu’elle sait faire. Et puis c’est une ville sûre pour une capitale, malgré l’image qu’on en a en Province.

En fait, c’était quoi déjà la question ?

Quelle est la chose la plus insolite que tu aies faite à Paris ?

C’est difficile de trouver quelque chose qui sort du lot… Je dirai que c’est la fois où j’hébergeais une américaine. J’habitais à Bois Colombe à l’époque, et on était partis en soirée à Paris, et au bout d’un moment il a bien fallu rentrer. Sauf qu’il était tard et il y avait plus de train, ni de métro, impossible de trouver un taxi, alors on a décidé de prendre un vélib ! C’est parti pour un trajet St-Michel – Bois Colombe assez mémorable ! Nous avons pris un vélib pour deux, mais à priori ça ne se fait pas.

On s’est fait arrêter par les flics… Ils ne nous ont pas proposé de nous ramener, alors dès qu’ils sont repartis après nous avoir fait une bonne morale, on a repris le vélib, et on a continué notre chemin ! C’est quand même drôle de se faire arrêter parce qu’on roule en vélib… C’était un bon souvenir !

Qu’est ce qui t’inspire ?

Moi ce qui m’inspire c’est le changement. Transformer les choses, le monde, autour de moi et au-delà. J’adore jouer aussi. Jouer c’est tenter des trucs en ignorant le résultat. C’est l’inconnu ! On joue notre vie sans arrêt en vrai. On a possibilité de gagner beaucoup, ou de tout perdre. Moi dans tous les cas, je joue collectif, c’est le plus important.

Etre ambassadeur CIWY, ça représente quoi pour toi ?

Etre ambassadeur c’est partagé ses ressentis. C’est comme quand tu aimes une musique et que tu la mets un peu plus fort au bureau pour que tout le monde l’écoute, l’apprécie ou la déteste. Je veux que les gens goûte aux mêmes plaisirs que ceux que moi je goûte. Le voyageur il arrive, il connaît rien. C’est trop top de l’émerveiller, de voir l’émerveillement dans ses yeux, c’est la plus belle récompense !  Moi je veux partager mon vécu, et lui faire vivre des expériences WAOW.

Peux-tu nous raconter ton meilleur souvenir en tant qu’Ambassadeur CIWY ?

Lors d’un pique-nique un samedi au pied de la Tour Eiffel (pique-niquer sur le Champs de Mars c’est la classe !). Il y avait une Colombienne – Fernanda – qui venait d’arriver à Paris pour (elle ne savait pas trop combien de semaines ou moibullepique niques). On a beaucoup discuté, je lui ai raconté mon Paris à moi, les quartiers que j’aimais, les immanquables à voir/à faire. Du coup ça nous a emmené jusqu’à papoter toute la soirée (bon Younes est très bavard aussi !).

Tout ça pour dire, que je me suis retrouvé à faire le guide d’un tour de Paris by night sur mon scooter avec elle derrière. Je lui ai fait découvrir les lumières de la ville, le scooter c’est la liberté de passer partout. Un Paris by night tour en scooter c’est top ! Toujours prêt à le proposer quand j’ai un bon feeling avec nos voyageurs !

Que penses-tu du concept du « recommandé par l’habitant » que porte CIWY ?

Si je pensais que c’était pas bien je serai pas Ambassadeur ! En tous les cas partager mes adresses en espérant qu’elles plaisent au plus grand nombre c’est ce qui me fait plaisir. Et j’aimerai vraiment avoir ça quand je voyage ! A quand un CIWY New-York ou Londres ou Hong Kong ! haha

Un endroit Parisien à nous conseiller ?

J’aime bien le canal de l’Ourcq l’été. Y a beaucoup de bars, de gens qui font de la pétanque. Et on peut même louer des petits bateaux à moteur avec Marin d’Eau Douce. C’est le pied !

Ton portrait chinois : si tu étais…

  • Un monument parisien : le Sacré Cœur
  • Une boisson : Le whisky
  • Un héros : Alexandre Le Grand (le 1er humaniste)
  • Une série : Breaking Bad
  • Une chanson : « Come » de Jain
  • Un péché capital : la gourmandise
  • Un super pouvoir : l’immortalité
  • Un mot : Amour
  • Une qualité : la confiance
  • Un art : le théâtre
  • Une rue de Paris : Rue Jean-Pierre Timbaud

Où peut-on te trouver à Paris ?

Du côté de la porte de Champerret !

Un mot de la fin ?  

Un seul ? Un seul je peux pas, j’ai trop de mots dans ma tête…

 

En savoir plus :

Devenir Ambassadeur CIWY : ici

Interview par : Amélie
Traduction par : Lance